CRISE ÉCONOMIQUE J'AI: PARTAGE DES COMPÉTENCES

1 07 2013

Agustín Bassols Borrell

ADE est diplômé de l'Université de Barcelone

MBA ESADE FT

 

 

 

Tout le monde est conscient que, pendant la 15 années qui ont précédé la crise, les gouvernements d'Aznar et Zapatero alimentée bulles immobilier espagnol, financière et de la dette sans une institution qui devrait sonner l'alarme, comme la Banque d'Espagne, la CNMV, hauts fonctionnaires de l'État, etc...., l'a fait malgré les données illustrant la situation.

Il est clair que la connivence de nombreuses adresses de ces institutions avec les partis politiques ainsi que d'autres comme le CGPJ ou TC a conduit de nombreux citoyens à la conclusion que nous sommes dans un État où il y a vraiment un partage des pouvoirs. C'est pourquoi, ainsi la gestion catastrophique par les gouvernements effectuée à droite et à gauche, non seulement la classe politique a été discréditée, mais, par extension, plupart des institutions de l'État.

De plus,, au cours des années, profondeur avec une crise qui frappent les citoyens, Nous avons vu comment quelques e.a., ils n'ont pas fait, ni faire l'amendement et ont assisté à des spectacles comme les procureurs exerçant certains avocats des personnalités, différents gouvernements pardonne les caractères qui peuvent être qualifiées de leur « caste », tactismos politiques de différents partis pour couvrir les cas de corruption, plusieurs politiques basées sur le «... et plus... », démagogues de partis minoritaires, manifestes d'élection des grands partis qui ont été nettoyés au dos le lendemain pour gagner les élections.

Aucun des hommes politiques importants de ces dernières années a fait un véritable exercice d'autocritique des citoyens. Est plus, dans la majorité des cas, nous avons été accusés aux citoyens eux-mêmes à être responsables et même les ineptes ont emprunté plus que nécessaire, mais aucun d'entre eux a déclenché une véritable séparation des pouvoirs, Aucun d'entre eux a été un modèle de listes de diffusion directs élection ouverte, Aucun d'entre eux n'a soulevé une réforme concrète du Sénat, Aucun d'entre eux n'a fait l'autocritique pour les abus qui ont été et encore sont engagés (Préféré, Droit d'hypothèque, Sol de clauses, …).

Au contraire, nous considérons comme nos hommes politiques et les institutions (Honorables exceptions personnalisées dans de nombreux cas de juges allant gratuitement) Van effectuant les instructions fournies eux marqué depuis la troïka (Commission européenne, BCE et le FMI), qui sont à leur tour un outil simple, appelé « marchés financiers ».

Cet ensemble de la situation est d'éteindre que nous vivons dans un État qui conserve un haut niveau de manque de démocratie, alors profitant de cela maintenant il prend la parole pour plusieurs raisons la commodité de la réforme constitutionnelle, ne devrait pas perdre l'occasion de, En plus de souligner et dénoncer tout ce qui ne fonctionne pas, propositions qui figureront dans la Magna Carta, afin d'améliorer. Je voudrais faire deux que je pense que sûrement poser selon une grande majorité de citoyens et d'autre part, étant donné l'histoire récente, Ils semblent être fondamentaux:

-Mettre en place un true séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire, prévenir les candidatures à doigter par les dirigeants politiques des différentes institutions de l'État, réglementaire et judiciaire, l'interdiction de relations de travail futures des politiques connexes entreprises dans ces secteurs et les activités réglementées.

-Élection directe par les citoyens de nos représentants sans être obligé de passer par les listes des parties. Cela permettrait un accès aux personnes concernées de politiques de tous horizons, avec la compétence éprouvée et qui ne pas se sont consacrés à servilité et « lécher les ânes » (Désolé pour l'expression) les têtes de liste du parti sur la photo. L'idée est que les politiciens servent les gens et pas leurs partis comme c'est le cas aujourd'hui.


Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises html : <« a href = »" titre = "" ""> <abbr titre = ""> <Acronym title = ""> <(b)> <BLOCKQUOTE cite = ""> <citer> <code> <le DateTime = ""> <EM> <J'ai> <citer q = ""> <grève> <forte>